Depuis quelques mois, la toile vit un changement important sur la plupart des sites qui utilisent des lecteurs vidéos basés sur Flash Player. On nomme entre autres Youtube, Facebook ou encore Google qui amorçe définitivement la fin de Flash en annonçant notamment la migration des publicités vers la technologie HTML5 dès juin 2016.

 

Pourquoi, après tant d’années de bons et loyaux services, les géants du web abandonnent-ils le fameux Flash Player d’Adobe au profit d’HTML5 ?

flash_html5_net_concept_angers

1. Non « mobile-friendly »

La première et principale raison du déclin de Flash est sa non-compatibilité avec les navigateurs mobiles.

La majorité des smartphones, qu’ils soient basés sur iOS ou Android, ne supportent pas Flash. De même, ils disposent nativement d’un moteur HTML5 sans avoir besoin d’installer des patches ou des logiciels tiers.

A l’heure où le nombre de mobinautes explosent en France comme partout dans le monde, la non-compatibilité mobile a fait le plus gros tort à Flash.

 

2. Energivore et victime de failles

La gourmandise est un vilain défaut ! A l’opposé de HTML5, Flash consomme beaucoup de ressource matérielle et est énergivore. Lourd, il en est également instable et a donc été victime de nombreuses failles de sécurité au cours des dernières années. On lit régulièrement des bugs et gare à ceux qui ne feraient pas de mises à jour régulières, c’est encore plus risqué.

 

3. Non indexable

Rappelons également, les vidéos codées en Flash ne sont pas lisibles par Google.

 

Pourquoi aller vers Html5 ?

 

Pour toute les raisons évoquées ci-dessus ! HTML5 est compatible avec les mobiles, est moins gourmand en ressource et présente peu de failles de sécurité. Il est aussi plus simple à paramétrer pour les développeurs et évolue avec son temps. Il permet également d’être lisible par Google, ce qui en fait un atout indéniable.

 

Alors, ne vous étonnez plus si votre agence de communication ou agence web insiste sur le fait que les animations Flash, c’est du passé !!

La technologie a fait son temps et le bonheur de son éditeur Adobe, mais elle s’est retrouvée dépassée, sans évolutions pour s’adapter aux nouveaux standards. Néanmoins, Adobe a d’ores et déjà créé son successeur : Animate CC. Celui-ci prend en charge les derniers standards du web, dont le HTML5.

 

 

Adel Mediouni

Développeur et Gestion SI

Février 2016

 

Prêt, Partagez, Likez !
Sur le même sujet